MOT DU DIRECTEUR

ACCUEIL MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL
MOT DU DG MC-compressed

MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DES DOUANES

Line

Chers Collègues, chers partenaires ;

Le 20 octobre 2021, j’ai eu l’honneur d’être nommé Directeur Général des Douanes Guinéennes par son Excellence Monsieur le Président de la République de Guinée. J’exprime toute ma reconnaissance au Comité National de Rassemblement pour le Développement (CNRD), particulièrement à son Président, Colonel Mamadi DOUMBOUYA, Président de la Transition pour cette marque de confiance et je m’engage à tout mettre en œuvre afin de la mériter amplement.

M’adressant solennellement à vous, chers collègues, je voudrais vous inviter à adhérer pleinement aux idéaux et orientations édictées par le CNRD, qui visent à rassembler les guinéens autour des valeurs universelles qui sont : la justice, la paix, la liberté, l’égalité, la solidarité, le respect, …

En ce qui me concerne, durant le temps que je passerai à la tête de cette administration, mon programme consistera à la poursuite de la dématérialisation des procédures du dédouanement, à la lutte contre la tracasserie administrative et toutes formes de fraude, et au renforcement du partenariat entre les opérateurs économiques et la Douane.

L’une de mes premières actions a consisté à rendre le paiement des droits et taxes des Douanes en ligne intégral au niveau de tous les bureaux des Douanes de Conakry depuis le 1er décembre 2021, en partenariat avec le groupe Webb Fontaine. Ceci permet de réduire le délai de dédouanement et sécuriser davantage la collecte des recettes.

Aussi, dans mon programme, je compte renforcer la capacité de la Direction de la Législation, de la Règlementation et des Relations Internationales (DLRRI) afin d’appuyer les bureaux des douanes dans la maitrise de l’évaluation en douane, souvent source de perte importante de recettes. Dans le même ordre d’idée, l’automatisation de la gestion des exonérations sera achevée dans les prochains mois et se traduira par le remplacement des signatures des différents responsables par des validations dans le Système informatique douanier (Sydonia).

Toutes les ressources seront mobilisées pour simplifier d’avantage la procédure de dédouanement, faciliter et sécuriser la collecte des recettes en vue d’accroître les revenus de l’État.

Je voudrais aussi inviter les partenaires, notamment les Commissionnaires Agréés en Douanes, les Consignataires, les Importateurs, les Exportateurs, les industriels à plus de transparence dans la collaboration avec l’Administration des Douanes à travers particulièrement la communication des documents authentiques (factures, Nif, certificats….).

De mon côté et conformément aux instructions des Autorités, je m’emploierai inlassablement au renforcement du triomphe de l’équité fiscale. Aucune faveur indue ne sera accordée à qui que ce soit. J’invite les opérateurs économiques à assister l’Administration des Douanes dans sa lutte contre la fraude en dénonçant tout manquement et en portant à notre connaissance les preuves de toute forme d’injustice ou de comportement indélicat de la part des agents des douanes. Des boites à suggestion ainsi que des numéros verts seront mis à disposition pour ces dénonciations et éventuels encouragements.

Je reste convaincu qu’en s’inscrivant en droite ligne des orientations données par le CNRD, et des bonnes pratiques recommandées par l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD), les ressources seront mieux collectées et mieux utilisées.

Avec le soutien des nouvelles Autorités, j’ai espoir de voir les conditions de travail et de vie des cadres et agents des douanes améliorées. En disant cela, je pense en premier aux collègues qui évoluent en provinces dans des conditions très difficiles. Ils devront être les tout premiers bénéficiaires des soutiens attendus.

Pour terminer, je réaffirme que mon programme consiste à poursuivre le processus de dématérialisation du dédouanement enclenché, au renforcement de l’équité fiscale, à la maîtrise des exonérations et de l’évaluation en douane, à la promotion des compétences, à l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel douanier en vue d’accroître les recettes douanières.

La Douane guinéenne s’engage irrévocablement pour le renforcement de l’équité fiscale, la concurrence loyale, pour plus de facilité et des recettes accrues en vue d’apporter sa contribution au développement de la Guinée pour l’intérêt général de toutes ses filles et tous ses fils.

Vive la Douane guinéenne.

Meilleurs vœux à toutes et à tous pour ce nouvel An 2022 qui s’annonce.

Colonel Moussa CAMARA

 

MOUSSA CAMARA

Send this to a friend